Par exemple, la semaine dernière, ma tante est venue me rendre visite au chalet avec son copain, avec qui elle est maintenant depuis cinq ans. En échange de quelques jours au bord de l'eau, ce dernier m'a offert de faire quelques bricoles çà et là...

Alors que M. Bricole arpentait le tour du chalet, ma tante et moi en avons profité pour parler... fondations.

Moi : Pas mal d'être tombée sur un menuisier!
Ma tante : Oui... Mais c'est ça que j'avais commandé.
Moi : Commandé?
Ma tante : Oui. Je le voulais avec des bottes de construction.
Moi : Tu veux dire que tu as visualisé les bottes avant de visualiser... la tête?
Ma tante : Oui. J'ai commencé par les pieds. Après tout, c'est la base! Ensuite, j'ai attendu... Et il est arrivé!

Le lendemain, en magasinant avec mon amie Tania...

Moi : Je crois que je vais me télécommander un chum avec des palmes.
Tania : Télécommander? Des palmes? Mais de quoi tu parles?
Moi : Oui. C'est ce que ma tante a fait pour rencontrer son chum. Elle a demandé des bottes de constructions et ça a marché! Il est menuisier.
Tania : Et les palmes, on peut savoir à quoi ça sert dans la vie?
Moi : À plein de choses! D'abord, avec des palmes, on peut aller vite, mais de façon très sensuelle. Le mouvement est fluide, gracieux... Ensuite, les palmes sont de précieuses alliées pour continuer à nager, même en période de remous. Elles économisent le souffle et ne font pas de vague.
Tania : Très poétique, ton truc. Mais bon. Des palmes, ça n'est pas très pratique pour garder les pieds sur terre.
Moi : Hum... Des ailes alors!
Tania : Non. Des patins.
Moi : Des patins?
Tania : Oui, pour aller droit au but!
Moi : Non, pas des patins. Ce sont des lames à deux tranchants.
Tania : Des gougounes alors?
Moi : Des plans pour tomber sur une guidoune!!
Tania : Bon. C'est nul ton truc. On ne réussira jamais à trouver une paire de chaussures qui signifient à la fois bon gars, bon cook et bon mari.

Moi : Oui... Des bas blancs!!!

OUACH.